Skip to main content

Le « Mois de l’histoire des Noirs » annuel en Allemagne examine l’histoire d’un point de vue noir, sensibilise à l’identité afro-allemande, dénonce le racisme institutionnel et rend la diversité sociétale encore plus visible

Grafische Darstellung der Worte Black History Month in Grün, Rot, Schwarz und Weiß.
„Black History Month“ in Berlin Photo par : Aaron Mervin via pexels

Qu’est-ce que « le mois de l’histoire des noirs » ?

Le Mois de l’histoire des Noirs se concentre sur les événements historiques importants pour les Noirs. Les biographies des Noirs sont racontées pour rendre la diversité visible dans l’histoire. L’objectif du Mois de l’histoire des Noirs est de regarder l’histoire du point de vue des Noirs. Cela inclut, entre autres, la compréhension que l’histoire des Noirs est l’histoire Allemande. Bien avant l’ère coloniale, les Noirs faisaient partie de la société Allemande. Par exemple, Anton Wilhelm Amo, le premier professeur noir dans une université Allemande, a reçu sa licence d’enseignement à Iéna en 1737.

Quelle est l’origine du mois de l’histoire des noirs

Le mois de l’histoire du manque a son origine aux États-Unis en 1926. À cette époque, il n’y avait qu’une semaine de l’histoire des Noirs.

L’historien afro-américain Carter G. Woodson a finalement déclaré le Mois de l’histoire des Noirs en février, car il coïncide avec les anniversaires de l’ancien président américain Abraham Lincoln et du militant des droits civiques Frederick Douglas. L’objectif était de libérer les Noirs des stéréotypes et des préjugés. En Allemagne, le Mois de l’histoire des Noirs a été créé dans les années 1990 par l’Initiative Schwarzer Deutscher (ISD).

Photo de Lincoln Memorial: Pixabay via Pexels

Chaque année, en février, la DSI et d’autres organisations telles que Each One Teach One (EOTO) organisent des événements en ligne et en personne dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs.

Pourquoi le Mois de l’histoire des Noirs est-il si important en Allemagne ?

La plupart des gens imaginent une personne blanche lorsqu’ils pensent à un Allemand. L’idée que les Allemands sont blancs est un vestige de l’époque coloniale allemande, où l’on définissait qui pouvait ou non être « allemand ».

Aujourd’hui, la conscience d’une identité afro-allemande n’est pas très répandue, surtout dans la société majoritairement blanche. La question typique récurrente « D’où venez-vous ? » est le reflet de ce dilemme. Les citoyens noirs peuvent avoir du mal à s’identifier en tant qu’Allemands car ils sont rejetés et exclus par les Allemands blancs dans leur vie quotidienne. Il est donc important de comprendre qu’être allemand ne signifie pas nier une autre partie de son identité et que les Noirs peuvent aussi être allemands. La diversité dans la société est une force, pas une faiblesse.

Par conséquent, l’objectif du Mois de l’histoire des Noirs en Allemagne est d’exposer les schémas de pensée racistes inconscients, de combattre le racisme systémique et de rendre visible la diversité sociétale.

Afro.Deutschland – Un rapport par DW avec Jana Pareigis

Jana Pareigis, la présentatrice du documentaire de DW Allemagne, dépeint avec d’autres personnes les réalités de la vie des personnes noires en Allemagne.

L’Allemagne et le racisme envers les personnes noires

Lorsque l’on parle de racisme en Allemagne, on fait souvent référence au socialisme national. Cependant, très peu de livres d’histoire mentionnent que les Noirs étaient victimes de discrimination à cette époque.

Lorsque nous parlons du racisme à l’encontre des Noirs aujourd’hui, nous ne disposons que depuis peu d’une base de données spécifique provenant de l’Afro-census, car l’agence fédérale de lutte contre la discrimination ne collecte pas des données sur l’ethnicité. Cela implique que les données ne révèlent pas si la personne qui a subi le racisme est, par exemple, d’origine turque ou nigériane. Le projet « Afrozensus » va à l’encontre de cette situation. Le rapport, publié vers la fin de l’année 2021, démontre que le racisme reste un compagnon constant pour les personnes noires.

En Allemagne, le racisme est un problème structurel qui touche tous les aspects de la société. Selon Karim Fereidooni, professeur junior de didactique de l’enseignement des sciences sociales à l’université de la Ruhr à Bochum, il n’existe pas de pièces exemptes de racisme.

Les Noirs en politique, dans les affaires et à la télévision

L’histoire des noirs est une histoire Allemande. Foto: Ono Kosuki via Pexels

Awet Tesfaiesus

Awet Tesfaiesus est la première femme noire à siéger au Bundestag allemand depuis juin 2021. Après l’attaque à Hanau en février 2020 contre des personnes issues de l’immigration visible, Awet Tesfaiesus a décidé de se présenter au Bundestag. Avec succès. Tesfaiesus est avocate et membre du parti Alliance 90 / Verts. Elle a acquis une expérience politique en tant que conseillère municipale et assesseur au sein de l’exécutif du parti de Kassel.

Elle aspire à ce que « la diversité et l’égalité des chances dans notre société deviennent une évidence ». Cela passe, par exemple, par la promulgation d’une loi anti-discrimination forte.

Foto: Instagram

Janina Kugel

Janina Kugel est l’une des managers les plus performants en Allemagne. En tant que directrice des ressources humaines, elle était responsable d’environ 370 000 employés de Siemens d’ici 2020. Sous sa direction, une « Pride Community » a été développée chez Siemens. Son engagement en faveur d’un code vestimentaire plus souple et de la flexibilité des horaires de travail est également remarquable.

Kugel est née à Stuttgart en 1970. Dans les années 1980, ses parents l’ont envoyée dans le cadre d’un échange scolaire. Elle est entrée chez Siemens par hasard. Son ambition était de travailler aux Nations unies. Avec le recul, elle déclare : « Ma motivation était de découvrir le monde. Ce que j’ai fait aussi ».

Theodor Wonja Michael

 

Theodor Wonja Michael est né à Berlin en 1925 d’une mère allemande et d’un père camerounais. Enfant, il a participé au Völkerschau. Autrement dit, des zoos dans lesquels les Noirs étaient présentés comme des animaux. Il a travaillé comme acteur dans des films nazis pendant l’ère nazie.

Après la Seconde Guerre mondiale, il étudie les sciences politiques, travaille comme journaliste et devient finalement fonctionnaire au sein du service fédéral de renseignement.

Son ambition était de faciliter la vie de la prochaine génération d’enfants noirs. C’est pourquoi il a écrit « Être allemand et noir : Souvenirs d’un Afro-Allemand. »

Qu’est-ce que vous pouvez faire pour réduire le racisme structurel ?

1. Rejoignez une initiative ou un groupe d’action

De nombreuses initiatives tentent de lutter contre le racisme. Amnesty International, par exemple, explique sept points que les Blancs, en particulier, peuvent utiliser comme guide pour réduire le racisme. 

Un autre projet intéressant est le kit média « Diversité stéréotypée et diversité des familles et des modes de vie » destiné aux personnes qui travaillent avec des enfants de moins de six ans. Un autre projet fantastique est « Des crayons de couleur de peau pour tous ». L’objectif ici n’est pas d’abord de construire des schémas comportementaux racistes pour ensuite les combattre s’ils existent. 

2. Consommer des médias diversifiés et les partager avec les jeunes

De même, il est important de réduire le racisme institutionnel en présentant aux enfants un éventail diversifié de livres et de films. D’une part, ces offres illustrent l’idéal d’une société diversifiée et, d’autre part, elles ont une fonction de modèle et d’orientation. Vous pouvez trouver une liste de 30 livres diversifiés ici.

3. Aidez les autres et acceptez l’aide

Si vous êtes affecté par le racisme et avez besoin de soutien, le portail de conseils de « l’Agence fédérale de l’anti-discrimination » peut vous aider. En outre, des associations telles que l’ADAN (Afro-German Academic Network) aident les Afro-Allemands à progresser dans leur carrière professionnelle. Elles proposent notamment des réunions de mise en réseau et des programmes de mentorat dès l’âge de 16 ans.

Le FOGG (Future of Ghana Germany) commence plus tôt avec son programme de mentorat pour les enfants noirs. Vous pouvez en savoir plus ici.

Si vous souhaitez participer aux événements en ligne liés au Mois de l’histoire des Noirs, c’est MAINTENANT qu’il faut le faire.

Passez un merveilleux Mois de l’histoire des Noirs !

 

 

M. K.

Redaktion/Editorial

Redaktion/Editorial

Derrière la rédaction du magazine WirHelfen se cache une petite équipe d'auteurs chevronnés, de professionnels des langues étrangères et de l'audio/vidéo, mais aussi de débutants très motivés dans le domaine des médias : internationaux, divers, intéressés, engagés, enthousiastes et - nous l'espérons - également enthousiasmants.

Pin It on Pinterest

Share This